Partir à Rome

Taxe de séjour à Rome

Rome, comme beaucoup de grandes villes, impose le paiement de la taxe de séjour à ses visiteurs. Malheureusement, la Ville Éternelle est une des villes avec la taxe de séjour la plus chère. Alors, pour ne pas avoir de mauvaises surprises, retrouvez tous les tarifs et informations à savoir sur la taxe de séjour à Rome.

Tarifs de la taxe de séjour à Rome

Pour obtenir la somme finale à payer pour votre taxe de séjour, il faut multiplier les tarifs ci-dessous par le nombre de personnes et par le nombre de nuits (les enfants de moins de 10 ans ne comptent pas). À partir de 10 nuitées (5 pour les hébergements en plein air), vous ne payez plus de taxe de séjour.

La taxe varie uniquement en fonction de la catégorie d’hébergement. En effet, vous pouvez loger à côté du Colisée ou en face de la gare Termini, vous paierez le même prix pour un logement de même classement. Voici les différents montants de la taxe de séjour :

  • Hôtels 1 et 2 étoiles : 3€
  • Hôtels 3 étoiles : 4€
  • Hôtels 4 étoiles : 6€
  • Hôtels 5 étoiles : 7€
  • Chambres d’hôtes et Airbnb : 3,50€
  • Locations de vacances, agritourismes et résidences touristiques hôtelières : 4 €
  • Campings et hébergements de plein air : 2€
  • Auberges de jeunesse : 0€

Quand faut-il la payer ?

Notez que vous devez payer cette taxe sur place, directement à votre logement. Cependant ce n’est pas anodin que les plateformes comme Booking vous présentent leurs tarifs avec la taxe incluse dedans. Vous la paierez quand même à la fin de votre séjour.
Airbnb est l’exception : vous paierez la taxe directement à votre réservation en ligne mais ça sera bien la ville qui touchera cette somme et non votre hôte.

Cet article vous a été utile ?

Recommandez-le en lui donnant une note

4/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.