Partir à Rome

Circus Maximus : la plus grande arène de la Rome Antique

Situé entre l’Aventin et le Mont Palatin, le Circo Massimo était le plus grand hippodrome de la Rome Antique. C’était ici que se réunissaient les romains pour assister à des évènements sportifs tels que des courses de chars ou des courses à pied.
Mais qu’est ce qu’il en reste aujourd’hui ? Vaut-il le détour lors d’un séjour à Rome ? Retrouvez toutes les informations sur ce lieu si riche en histoire dans cet article.

Circo Massimo à Rome

Histoire du Circus Maximus

Bien que le Cirque Maxime soit un lieu emblématique de la Rome Antique, son histoire est un peu plus floue. En effet, la date de construction n’est pas réellement définie et le lieu a connu de nombreux changements et agrandissements au fil du temps.
La construction aurait commencé au 7ème siècle avant J-C par Tarquin l’Ancien, 5ème roi de Rome. Au fur et à mesure, les différents empereurs ont embellis le lieu, agrandit les gradins… Plusieurs reconstructions ont été nécessaires suite à de nombreux incendies tout au long de l’Antiquité.

Quelles sont les dimensions du cirque ?

L’arène mesurait environ 600 mètres de long et 150 mètres de largeur : c’était immense ! À la fin elle pouvait accueillir jusqu’à 300 000 spectateurs.
C’est d’ailleurs pour cela que le cirque s’appelle « Circus Maximus ». Cela ne fait pas référence à l’empereur Maxime mais au simple fait que c’était le cirque le plus grand de Rome soit « cirque maximum ».

Représentation aérienne du Circo Massimo à Rome

À quoi servait le Circus Maximus ?

Courses de chars

Les courses de chars étaient la principale activité à venir voir au Circo Massimo. Les coureurs étaient très souvent des esclaves luttant pour gagner leur liberté. L’enjeu était alors très important !
Ils étaient dans des quadriges tirés par 4 chevaux répartis en 4 équipes : les bleus, rouges, verts et blancs représentant les 4 saisons. Le but était de faire 7 tours de piste le plus rapidement possible.
C’était des courses qui accueillaient un grand nombre de spectateurs qui pariaient énormément sur leurs coureurs préférés.
Il y avait également des courses à pieds et quelques combats de gladiateurs mais ce sont vraiment ces courses de chars qui étaient l’évènement emblématique du lieu.

Les ludis romains

C’était également ici que se jouaient les « ludis » . Ce sont des jeux publics liés aux fêtes religieuses romaines qui se déroulaient généralement chaque année ou lors d’évènement important comme des triomphes d’empereur. Il y avait non seulement des courses sportives comme celles décrites juste au dessus mais également des spectacles de chants et autres démonstrations artistiques.

Quand le cirque a-t-il arrêté d’accueillir des courses ?

La dernière course a eu lieu en 549, pas longtemps après les derniers combats au Colisée. Le lieu a ensuite été délaissé. Durant la Renaissance, c’est devenu une carrière pratique pour récupérer des pierres de construction de qualité. C’est en partie pour cela qu’il n’y reste plus grand chose aujourd’hui.

Que reste-t-il aujourd’hui du Circus Maximus ?

On ne va pas vous le cacher, il ne reste désormais plus grand chose de cette arène. Comme nous l’avons dit, elle a été de nombreuses fois détruite et pillée de ses pierres.
On distingue les délimitations du lieu, ce qui permet quand même de s’imaginer l’immensité de l’arène. Mais c’est plus ou moins plus qu’une grande étendue d’herbe. Au Sud-Est, il reste quelques vestiges de gradins mais c’est à peu près tout.

À quoi sert-il aujourd’hui ?

Pour autant, le cirque est loin d’avoir été laissé à l’abandon et est maintenant utilisé pour accueillir de grands évènements : concerts, rassemblements, séances de cinéma en plein air…
En effet, ce lieu est si vaste qu’il peut continuer d’accueillir jusqu’à 500 000 personnes (ce maximum a été atteint lors d’un concert du groupe Genesis en 2007).

Faut-il visiter le Circo Massimo ?

Bien qu’il reste plus grand chose, c’est une visite que nous vous recommandons de faire lors de votre séjour à Rome. En effet, lorsque vous visiterez le Colisée, vous ne serez vraiment pas trop loin du cirque. Nous conseillons alors d’y faire un petit détour soit avant soit après la visite de l’amphithéâtre.

Si vous voulez continuer de voir quelques vestiges du Circus Maximus, vous pouvez également retrouver les deux obélisques qui s’y trouvaient mais qui ont désormais été déplacés. Vous en trouverez un à la Basilique Saint Jean de Latran et l’autre à la Piazza del Popolo.

Circo Massimo Experience

Depuis quelques années maintenant, une expérience de réalité virtuelle a été mise en place afin de justement pouvoir se réimaginer ce lieu et de le redécouvrir comme il l’était durant la Rome Antique.

À l’aide d’un casque de VR, vous suivrez un parcours à l’intérieur du cirque et verrez des images de comment l’arène était construite. Les gradins, les pistes de courses… cela permet vraiment de mettre en contexte ce lieu si vaste.
L’activité dure environ 40 minutes et est disponible en 8 langues dont le français. L’expérience est vraiment immersive car non seulement vous aurez des effets visuels qui recréent comment le cirque était durant l’Antiquité mais aussi des effets sonores. Vous entendrez à la fois des explications mais aussi des mises en scène comme si vous étiez dans les gradins prêts à regarder une course.

Prix des billets pour le Circo Massimo Experience

Plein tarif : 12€
Tarif réduit (-26 ans) : 10€
Enfants (-6 ans) : Gratuit

Réservez vos billets pour le Circo Massimo Experience

Billets pour le Circo Massimo Experience

Cliquez ici

Cet article vous a été utile ?

Recommandez-le en lui donnant une note

2.7/5 - (4 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *